Google+

mardi 25 avril 2017

Game of thrones #5 : L'invincible forteresse - G.R.R. Martin

Titre : L'invincible forteresse (Game of Thrones #5) - A Clash Of Kings
Auteur : G.R.R. Martin
J'ai Lu - Juillet 2002 (VO-1998)
347 pages









❢ Retour à Westeros. Alors que j'avais énoncé tout haut et fort qu'après m'être replongée dans la série via notre challenge mensuel, j'allais plus vite avancer pour n'en faire qu'une bouchée -hum- me voilà un an plus tard avec le tome suivant... à nouveau choisi par ma copilote dans le cadre du désormais célèbre Défi ValériAcr0. En gros, je n'ai pas bougé d'un poil. J'ai menti. A ma décharge, on va dire que je subis toujours la fameuse traduction du non-moins fameux Jean Sola qui a fait couler beaucoup d'encre. Pour rappel, il a fait d'un style anglais de base, un ton supra médiévaleux-prout-prout-monseigneur-des-hauts-flancs. En gros, la version française est beaucoup plus lourde à lire que la VO. Pour le coup, j'ai un peu alterné VF/VO. Donc, nous voici dans le dernier découpage francophone du second tome A clash of kings. Un tome qui parle de dispute et de rois évidemment!

❢ [Un peu de Spoil mon bon] Alors que Catelyn se ronge les sangs à Vivesaigues, en compagnie de Brienne, Rob continue à battre la campagne. Elle détient Jamie Lannister dans les geôles de son père, mais ça ne la rend pas plus sereine pour la cause. Ce ne sont pas les bonnes nouvelles qui inondent sa boîte mail on va dire. A Harrenhal, Arya obtient le soutien de Jaquen H'ghar pour libérer des vassaux Stark et "sauver la cité". Théon, de retour des îles de Fer fier comme Artaban met la main sur Winterfell. Ce n'est pas une mince affaire étant donné son charisme d’huître asthmatique. D'abord aidé par Ramsay Snow, le bâtard de Roose Bolton, il se fait rapidement blouser par l'apôtre, qui inverse la tendance et lui pique le pouvoir. Tyrion, mène la bataille contre Stannis Barathéon, dans la baie de la Néra. Alors que la flotte de l'un est prise au piège par une chaîne géante, l'autre est méga blessé sur le champs de bataille. C'est un peu désordre, mais Tywin contre l'ennemi et rend l'honneur du petit Joffrey sauf. Ayant bénéficié du soutien des Tyrell, Joffrey fait une promesse d'épousailles à Maergery (ex-Renly Barathéon). Sansa pleure (de joie) sous cape. Jon Snow arpente le nord et rencontre des sauvageons. Les choses tournent mal et il se fait passer pour déserteur en vue d'intégrer la tribu. Daenerys échappe à une tentative d'assassinat. End of the volume. Et si tu n'as pas assez d'info, clique ici, c'est bien documenté.


❢ Alors que la première partie de ce volume m'avait super emballée, j'avoue que les deux suites m'ont été un peu plus "pénibles" à la lecture. Certains passages, certains personnages sont vraiment intéressants et passionnants, tandis que d'autres sont juste... là. Je ne vais pas pointer du doigt la blonde avec ses dragons, mais de fait, il ne se passe pas grand chose dans sa contrée.
Bon, malgré des côtés un peu lents, je suis toujours motivée à découvrir la saga. Les tomes isolés ne son pas bien épais, et ça se lit quand même rapidement une fois qu'on est immergé dans l'histoire.
Malgré une traduction un peu lourde -c'est pour ça que j'essaie de l'aborder en VO finalement, et ça marche plutôt bien- l'intrigue est prenante et donne envie d'avancer. Le fait d'avoir opté pour un changement de point de vue à chaque chapitre, en passant d'un personnage à l'autre, est vraiment bien. Ca apporte une dynamique et, évidemment, ménage le suspense d'un bout à l'autre.

❢ Il me reste un peu de route -3 volumes VO, et 10 livres en VF- avant d'avoir épuisé ce que Martin a livré à ce jour. Je n'oserai pas me lancer le défi de rejoindre mon avancée "télé" d'ici l'année prochaine. Mais, c'est mieux de ne pas attendre si longtemps pour continuer... Il y a quand même pas mal de personnages, de lieux, d'évènements, etc... et c'est bien de garder ça au frais dans sa mémoire.

❢ Bref, une "troisième" partie un peu plus molle à mon goût que le début de ce volume Clash of the kings. Une intrigue qui reste palpitante. Des personnages intéressants, des évolutions assez captivantes, un récit parsemé de temps parfois un peu morts... En espérant que le volume suivant soit à l'image du début de celui-ci! Allez, on continue!



❢ Moment Bonux

A propos des autres tomes :
Une lecture sponsorisée par...

Le trône de fer (GOT #1)
Le donjon rouge (GOT #2)
La bataille des rois (GOT #3)
L'ombre Maléfique (GOT #4)


mardi 11 avril 2017

Bienvenue à Night Vale - Joseph Fink & Jeffrey Cranor

Titre : Bienvenue à Night Vale
Auteur : Joseph Fink & Jeffrey Cranor
Le Livre de Poche - mars 2017
512 pages

https://instagram.com/p/BR5WcZGBzh8/






❢ Bienvenue à Night Vale, émanation du podcast du même nom, met en scène une communauté située dans le désert du sud-ouest américain. Bien qu'elle ait des allures "normales", il ne faut pas trop se fier aux apparences, car vous mettez les pieds dans un univers complètement décalé et fantastique... ou pas -on n'est jamais à l'abris d'une telle dérive de nos jours.

❢ Jackie tient le mont-de-piété de la communauté. Elle a 19 ans, depuis elle ne sait plus quand. Jackie a arrêté de vieillir. La venue d'un homme mystérieux à la veste fauve va chambouler sa vie en lui laissant un papier où il est écrit "King city". Un papier qui va lui coller à la paume et dont elle ne peut se défaire. Malgré les obstacles, elle va partir en quête de savoir.
Diane travaille dans une boîte, tout ce qu'il y a de plus normal. Quoique. Ca c'était avant la disparition d'Erwan, d'Ewan... euh...de qui?! Parce qu'évidemment personne n'a entendu parler de cette personne. Sauf que Diane, ça la torture un peu. Côté famille, elle élève seule Josh, son adolescent de 15 ans, avec qui la communication est parfois difficile. Il change constamment de forme -littéralement en fait- et a envie de savoir qui est son père. Et c'est bizarrement à ce moment que le père de Josh "réapparaît" dans la vie de Diane. Sauf que dès qu'elle veut l'approcher pour lui parler, il disparaît. Deux femmes, deux quêtes qui vont se rejoindre, sur le fond de la voix de Cecil, l'animateur radio de Night Vale.


❢ And so... je pense que ce livre, on l'aime ou on ne l'aime pas tellement l'univers est particulier. En ce qui me concerne, je suis passée à côté et je l'ai délaissé à la moitié -et c'est un supplice pour moi d'abandonner un livre. J'ai eu pas mal de hauts et de bas pendant ma lecture avant de lâcher prise. Des moments très enthousiasmants me donnant envie d'aller plus loin, et d'autres où j'étais un peu perdue et déroutée par l'ambiance totalement absurde. Le reproche que je peux lui faire est de ne pas entrer plus "rapidement" dans le vif de l'histoire. Entrée en matière, ok. Mais pendant plus de 200 pages ensuite, j'ai eu la vague impression de faire du sur place et de ne pas avoir le point de l'intrigue. Bâm. J'ai lâché.

❢ Par contre, je lui trouve quand même des qualités à ce livre. J'ai trouvé le style plutôt agréable à lire. Malgré tout, ça se lit assez rapidement. Les auteurs alternent les voix de Jackie, Diane et les interventions de Cécil pour faire avancer leur récit. Le rythme y est, l'intrigue aussi- même si trop "lente" à mon goût- et le tout est pimenté d'un ton décalé et cynique. J'avais vraiment l'impression que ce livre était un croisement entre le 1984 de George Orwell et le H2G2 de Douglas Adams. 

❢ En bref, je n'ai pas été vraiment séduite par ce livre, même si l'univers me tentait pas mal. Ca m'a donné envie de découvrir le podcast et pourquoi pas de le reprendre avec un autre oeil. Fink & Cranor propose une critique acide de la société en utilisant un ton léger et humoristique. Ils nous donnent à voir un monde décalé et absurde, mais dystopie ou futur proche? Amateur d'univers loufoque ou de dystopie... Welcome to Night Vale.

❢ Moment Bonux : L'avis d'Acr0, fan du podcast.


dimanche 2 avril 2017

Défi ValériAcr0 #5.2 : La sélection d'avril 2017

 Cinquième round pour ce défi mensuel en compagnie d'Acr0. Surprises et dégommage de Pile A Lire (aka PAL) au programme : chaque mois, nous pêchons dans la PAL de "l'autre" pour en dénicher une lecture. Le binôme a le mois courant pour effectuer sa lecture, et jusqu'au 5 du mois qui suit pour poster sa chronique. C'est sport! Très sport! A tel point qu'on s'est ménagé quelques jokers pour pallier aux manquements (lecture tardive, chronique en retard, ton chien qui mange ton livre, ou une séance d'aqua-poney...) -notre système de gages/jokers étant en cours de restructuration, des informations complémentaires vous seront transmises dans le courant des semaines à venir- En gros, on va diminuer le nombre de joker et se balancer du gentil gage à la face. Ça sera plus amusant. Reste à établir cette liste de gages.


C'est parti pour une nouvelle année


❢ Mars 2017 signe le démarrage numéro 5 du défi. Pour fêter ce moment festif avec tout le cérémonial que requiert ce genre de cérémonie, nous avons opté pour la reprise d'une Lecture Commune en cours, à savoir... Dexter de Jeff Lindsay. Nous avions réglé son compte au tome 4 en octobre dernier et nous étions motivées à avancer et boucler cette série dans les meilleurs délais. Bim! Ca s'est fait, et si ça te dit de lire ce qu'on en pense, c'est par là que ça se passe : sa chronique, ma chronique.


Avril, ne te découvre pas d'un fil alors...


❢ En même temps, tu lis dans l'appareil qui te sied le mieux finalement. Dans ma grande inspiration mensuelle, j'ai pris en considération plein de choses pour orienter mon choix : la saison, la température, la force du vent, l'inclinaison lunaire par rapport à l'axe dominical du soleil, le rayonnement des vampires en terre indienne et surtout le poids du disque sur le dos des éléphants... Mais aussi le fait qu'un certain auteur, présent dans la pile de ma pote, avait tiré son chapeau quelques deux années aux environs de cette sélection. Bref, tout ça pour dire qu'elle va lire :

Terry Pratchett
Le guet des orfèvres (Annales du disque-monde #15)





❢ Bien évidemment, Acr0 a accueilli ce choix avec un enthousiasme démesuré, étant donné que ça lui permet d'une part de lire un auteur qu'elle apprécie, et d'autre part d'avancer dans son challenge fin de séries.
"Du rose ?! Tu as planqué le titre sur du rose ? T'as osé ? Ce sont les produits ménagers pour le printemps qui te sont montés à la tête, hein.Bon, je te pardonne. J'ai rigolé quand j'ai vu le titre que tu as choisi, j'étais à des lieues d'y penser. (en vrai, je ne passe pas de longues minutes à deviner ta sélection avant d'ouvrir le mail, hein). Alors pour résumer, je dirai "Cela faisait longtemps !". Je suis contente de retrouver la plume de Pratchett, j'ai dévoré le tome 14 il y a - déjà ! - 17 mois (octobre 2016)"
❢ De son côté, elle ne m'a pas loupée non plus, je pense qu'elle a plutôt bien visé et on est assez raccord dans nos choix respectifs. Tu veux savoir ce que je vais lire? Clique sur ce télétransporteur qui te conduira chez Acr0.


vendredi 31 mars 2017

Mes vrais enfants - Jo Walton

Titre : Mes vrais enfants
Auteur : Jo Walton
Denoel - Lunes d'encre
19 janvier 2017 - 352 pages





Mais encore...


❢ Mes vrais enfants, ou un voyage à travers les souvenirs d'une vieille dame qui se penche sur sa vie. Résidant dans un home, Patricia peut se montrer confuse ou très confuse, d'un jour à l'autre, mais elle n'est pas complètement sénile. Ou pas. Ce qui est sûr, c'est que ce home à deux facettes : celui avec l'ascenseur, et celui sans. Ce qui correspond également aux deux réalités distinctes de sa vie.


Et mon avis, je vous le trempe?


❢ JO Walton, je l'ai découverte avec sa trilogie du Subtil changement (Farthing, Hamlet & Couronne). J'ai continué avec Morwenna. Et voilà que je repose Mes vrais enfants. Et je peux dire que je suis plutôt fan de la plume de cette bonne dame, née au Pays de Galles. Un ton léger, simple. Une écriture fluide qui se laisse lire comme du coton -mais POURQUOI du coton?!?!- ça glisse comme dans du beurre quoi. Sauf qu'elle n'est pas non plus sans relief. Jo Walton sait te faire sourire, t'aspirer dans son récit et éveiller au fond de ton toi-même des émotions.

❢ Oui parce que déjà, l'histoire commence autour d'une très vieille dame résidant dans un home. Une vieille petite bonne femme qui aurait quelques soucis de confusion. Rapidement, on se dit qu'il y a un truc bizarre avec la Patricia, quand elle nous dit que ce home a deux facettes : celle où il possède un ascenseur, l'autre où il n'en a pas. Puis il y a celle où elle a trois enfants, et l'autre où elle en a quatre... et c'est là que tout démarre. Jo Walton nous embarque dans une aventure mêlant les deux vies de Patricia, mais aussi dans une double uchronie. Dans l'une elle est Pat; dans l'autre, elle est Tricia. Vie familiale et contexte social divergents, impossible donc de confondre les deux pans... mais lequel est le "réel".

❢ A chaque chapitre, Walton va passer d'une réalité à l'autre. Et tout du long, on se prend au jeu de savoir laquelle est la meilleure... et l'auteur ne tombe ni dans le pathos, ni dans le manichéisme, ce qui est évidemment fort intéressant. La structure joue comme un moteur et pousse à tourner les pages évidemment. Qui plus est, ça se dévore vraiment rapidement -note du lecteur : avez-vous remarqué que tous les chapitres de Walton, de tous ses livres j'entends, font 10 pages ;-).



❢ En bref, je suis à nouveau fort séduite par ce livre de Jo Walton. Mes vrais enfants mets en scène la vie d'une vieille dame qui se replonge dans ses souvenirs, ses réalités, sur un fond de double uchronie. J'ai trouvé l'intrigue vraiment palpitante, le ton et l'écriture agréable et fluide. Je suis passée par de multiples émotions durant ma lecture. Elle incruste l'histoire personnelle dans la toile de l'Histoire (mondiale) et se penche sur de nombreux thèmes intéressants, touchants et interpellants. Et même si le lecteur n'a pas d'accointances avec les littératures de l'imaginaire, il peut très bien prendre beaucoup de plaisir à la lecture. Un livre qui fait plaisir et vous auriez tort de vous en priver.


Moment bonux

❢ On en parle là : My Inner Shelf, Acr0 Livrement, Lorhkan, Lune, Cunéipage


jeudi 30 mars 2017

Ce délicieux Dexter - Jeff Lindsay

TITRE : Ce délicieux Dexter (Dexter #5)
AUTEUR : Jeff Lindsay
Points - novembre 2011
419 pages









Retour sur investissement

❢ Je continue ma progression dans cette série en compagnie d'Acr0 -#partenairedanslecrime. Je pense que si j'ai continué la série au-delà du tome 2 que je possédais déjà, c'est parce que le concept Lecture Commune avec elle, est chouette. J'aime bien ce principe d'échange autour d'un livre. C'est un peu notre club de lecture privé, international et électronique. En même temps, au bout de 5 tomes, j'ai quand même envie de savoir comment ça va se boucler c't' histoire -tu sais ce que tu veux toi!

❢ Loin de moi l'idée de découdre tout le travail de l'auteur, la série Dexter est sympa, mais ça n'est pas un "incontournable". J'avais plutôt bien résumé ça dans le "En bref" ma chronique sur le tome 4. En gros dans sa saga, Jeff Lindsay nous donne à suivre un (anti-)héros assez décalé, pas adapté au monde, qui ne sait pas vraiment comment réagir pour avoir l'air normal, et c'est surtout ce côté là que je trouve comique. Les interactions qu'il noue avec les autres personnages sont souvent épiques et sa voix intérieure nous accompagne tout au long de notre lecture. Du point de vue de l'intrigue, ça démarre plutôt pas mal en général -wais sauf pour le tome 2 qui ne m'avait pas trop plu. Lindsay sait attiser la curiosité de son lecteur. Par contre, je lui reproche de boucler ses scènes finales de manière un peu trop facile. Il monte un bazar qui tient la route, puis pouf, pouf, chacun rentre chez soi -bon c'est quand même un fameux reproche là.


Finalement, est-ce qu'on le suit toujours pour ses intrigues?

❢ Maintenant que je me pose la question, je me le demande vraiment. C'est certain que dans un sens, j'ai envie de savoir comment cette histoire va tourner et ce qui va advenir de ce cher Dexter. J'aime bien faire le lien avec ce qui se passe dans la série télé et les différences, etc. Mais, c'est clair que je sais aussi d'avance que le twist sera plus court que celui de Saint Tropez -okayyy pour la mauvaise référence, c'est par là -->tu sors. Dans l'ensemble, ce n'est pas un mauvais divertissement. Sans être de la grande littérature, le style de l'auteur a quand même le mérite de se lire facilement, et de manière fluide. On est baladé entre la petite voix de Dexter et des dialogues qui s'équilibrent bien, en apportant chacun leur petite touche piquante et humoristique. Les rapports entre les personnages sont parfois cinglants, Dexter se montre volontiers cynique. J'ai quand même ri durant certaines scènes quelques peu épiques.

Et en gros? [spoil alerte, un peu quand même, mais pas trop]

❢ En bref, dans cette nouvelle aventure du serail killer  préféré de votre mamy, Dexter devra faire face à deux événements qui promettent de chambouler sa vie. Le premier c'est la naissance d'un enfant et l'arrivée d'une humanité naissante. La seconde, le retour d'une personne dont on n'imaginait pas le retour -dis tout de suite que tu l'avais oublié! Oui, c'est pas faux!- Le tout prenant place dans une intrigue mêlant enlèvement et cannibalisme, avec quelques rebondissements un peu What The Fuck, mais dans la joie et la bonne humeur. Je lui reproche la facilité avec laquelle l'auteur se sort de situations scabreuses et se sort de son intrigue tout court. Du côté des personnages, je souligne le fait que Déborah est beaucoup moins insupportable (à mes yeux) que dans le tome précédant. C'est léger et ça se lit sans trop de prise de tête. En gros, je vais quand même finir la série.

❢ Moment Bonux : la chronique d'Acr0.

#Lu dans le cadre de notre défi mensuel