Google+

dimanche 5 novembre 2017

Défi ValériAcr0 #5.9 - La sélection de novembre 2017

❢ Cinquième round pour ce défi mensuel en compagnie d'Acr0. Surprises et dégommage de Pile A Lire (aka PAL) au programme : chaque mois, nous pêchons dans la PAL de "l'autre" pour en dénicher une lecture. Le binôme a le mois courant pour effectuer sa lecture, et jusqu'au 5 du mois qui suit pour poster sa chronique. C'est sport! Très sport! A tel point qu'on s'est ménagé quelques jokers pour pallier aux manquements (lecture tardive, chronique en retard, ton chien qui mange ton livre, ou une séance d'aqua-poney...) -notre système de gages/jokers étant en cours de restructuration, des informations complémentaires vous seront transmises dans le courant des semaines à venir- En gros, on va diminuer le nombre de joker et se balancer du gentil gage à la face. Ça sera plus amusant. Reste à établir cette liste de gages.


What about October fest?


❢ Octobre, c'est le premier mois complet de l'automne, les feuilles mortes, l'orange, les bogues et les marrons... On commence à avoir un peu froid -ou pas... ceci dit, on a quand même eu des températures avoisinant les 25 degrés pendant près d'une semaine- le soleil se couche plus tôt, on ressort son bon vieux plaid et on rêve d'allumer une bûche, sauf qu'on n'a pas de cheminée -enfin en ce qui me concerne; du coup je mets le programme "feu de cheminée" sur Netfl*x. Une ambiance propice aux récits qui font peur aussi, avec Halloween en bout de course. And soooo, pour en arriver au choix que j'avais fait pour ma copine, à savoir la plonger dans un beau livre illustré, la tête dans un monde étrange et onirique. C'était Alice, illustré par Benjamin Lacombe. De son côté, Acr0 a eut également l'idée de me plonger dans un beau livre illustré, qui en envoie plein dans ta face, à savoir L'encyclopédie des revenants d'Elian Black'Mor, Carine-m et Pierre Dubois.
Sa chronique.

Here comes November...


❢ Perso, je crois que je suis assez fan de novembre. Je ne sais pas trop pourquoi... les congés et fériés à tout à va sans doute. Ou encore l'accentuation de cet effet "chaumière, bûche, grog". De fait il fait noir plus tôt, il fait noir quand on se lève, mais avouez que la lumière est sympa quand le soleil se couche sur un paysage automnale avec un beau ciel. Ca sent le marshmallow grillé moi je dis!
C'est l'avant dernière sélection de l'année 2017, la neuvième de notre année-challenge, on peut dire que ça file en tout cas. Deuxième mois d'Automne, Halloween est passé, mais je trouve que les revenants, fantômes et autres goules nous accompagnent toujours. On est un peu dans une phase transitoire entre l'été indien et le rude hiver. 
Etant donné que la Pile A Lire de ma pote fond comme neige au soleil -ou comme un glaçon dans ton Mojito en été- je ne me suis pas spécialement focalisée sur le "raccord saison". Ce n'est pas toujours possible. Je pensais, avec mon choix, combler un "trou" cette année, sauf qu'en fait non. Je lui en avais déjà choisi un genre en avril -logique, pour l'hommage, toussa, toussa.
Je suis hyper bavarde et je vais m'arrêter ici, et dévoiler cette sélection... j'espère que je ne t'ia pas perdu, cher lecteur passionné.

Les annales du Disque Monde #16 : Accros du roc
Terry Pratchett






❢ Sa réaction à chaud :


Héhé, bien vu :) Te souviens-tu que le précédent tome - aka le tome 15 "Le Guet des Orfèvres" - je l'avais lu grâce à toi en avril 2017 ? En tout cas, c'est une bonne chose car je me disais qu'il fallait que j'avance dans cette série !


❢ Tu connais la chanson... Comme c'est un ping pong, tu sais que mon binôme m'a également choisi pour accompagner mon mois de novembre. Envie de savoir quoi?! Clique ici, c'est par là que ça se passe!

mardi 24 octobre 2017

California Girls - Simon Liberati

Titre : California Girls
Auteur : Simon LIBERATI
Le Livre de Poche- Aout 2017
320 pages










❢ Dans California Girls, Simon Liberati revient sur les quelques jours entourant le meurtre de Sharon Tate par les membres de la communauté hippie de Charles Manson. Marqué dans sa jeunesse par l'image de trois filles de vingt ans défiant les tribunaux américains une croix sanglante gravée sur le front, c'est autour de ces filles qu'il centre son récit. Un récit qui donne au lecteur une vision du hippie beaucoup moins romantique que la caricaturale "peace and love".

❢ Dès notre première rencontre avec Sadie et Kathy, -l'une ayant déjà des airs d'hystérique à côté de ses pompes, l'autre arpentant les poubelles à la recherche du repas du soir- Liberati nous prépare. Loin de l'idée des fleurs dans les cheveux, on est plutôt dans le "pieds sales dégueulasses, entaillés, transpiration et odeur de foutre". C'est clair la Communauté est loin de l'idée romantique qu'on pourrait se faire de la vie de hippie-bien loin du California dreamin'. Une chose est sûre, les premiers personnages rencontrés ne sont pas présentés sous leur meilleur jour. Directement, Charles Manson apparaît comme un gourou illuminé, un type complètement barré, frustré et manipulateur, alors que ces filles et ses autres suiveurs voyaient en lui le sauveur, le nouveau messie, Jésus en personne et buvaient ses paroles comme du p'tit lait.

❢ California Girls est un récit glaçant de trois journées mêlant l'horreur et la déconnexion de la réalité. Dans mon "souvenir" -quand j'étais ado, j'avais pu avoir quelques livret+video docu retraçant le parcours de serials killers, et le cas Manson était le premier numéro-, je voyais en Manson un tueur extravagant. Liberati m'a fait prendre conscience de l'aspect vraiment sectaire de sa communauté et des desseins politiques qu'il visait.

❢ Dans sa manière de construire son récit, j'ai trouvé que l'auteur adoptait un ton plutôt grave et froid, et malgré les détails sordides des scènes d'horreur, ça ne donne pas dans l'étalage de boucherie. De fait, on est confronté à des images terribles, mais il décrit également de manière minutieuse l'état d'esprit de chacun des protagonistes à chaque moment, que cela soit lors des crimes ou "dans la vie de tous les jours". On est clairement dans un roman psychologique. Ce n'est pas gratuit, et je trouve que le roman donne une vision assez objective des faits. Ma petite déception est qu'il se soit arrêté juste après les meurtres et qu'on ne suive pas les filles lors de ce procès qui l'a tant marqué.

❢ En bref, un roman glacial et glaçant nous replongeant dans un faits-divers sordide de l'Histoire, ponctué par des musiques emblématiques. Un récit qui tire de notre imaginaire le côté peace and love de la communauté hippie,pour y placer des gens déconnectés et un peu perdus, rêvant d'autres choses, mais complètement manipulés par un gourou haineux et frustrés... qui les pousse à faire des actes pour lesquels il préfère rester dans l'ombre. Un roman que je ne mettrais pas entre toutes les mains. Âmes sensibles s'abstenir.

C'est le deuxième livre de Simon Liberati que je lit, après son Jayne Mansfield, 1967 - publié en 2011 chez Grasset.




vendredi 6 octobre 2017

Défi ValériAcr0 #5.8 - La sélection d'octobre 2017

Cinquième round pour ce défi mensuel en compagnie d'Acr0. Surprises et dégommage de Pile A Lire (aka PAL) au programme : chaque mois, nous pêchons dans la PAL de "l'autre" pour en dénicher une lecture. Le binôme a le mois courant pour effectuer sa lecture, et jusqu'au 5 du mois qui suit pour poster sa chronique. C'est sport! Très sport! A tel point qu'on s'est ménagé quelques jokers pour pallier aux manquements (lecture tardive, chronique en retard, ton chien qui mange ton livre, ou une séance d'aqua-poney...) -notre système de gages/jokers étant en cours de restructuration, des informations complémentaires vous seront transmises dans le courant des semaines à venir- En gros, on va diminuer le nombre de joker et se balancer du gentil gage à la face. Ça sera plus amusant. Reste à établir cette liste de gages.


...When September ends...


❢ Côté lecture, septembre m'a fait suer corps et âmes. Ce douc mois accompagnait la fin de mes vacances et la reprise du boulot. Une charge stresstuelle totalement inutile, mais qui m'a filé un coup de mou en matière de lecture. Ma copine m'avait choisi une lecture raccord-thème Halloween, feuilles mortes et Morts qui marchent : L'éducation de Stony Mayhall, de Daryl Gregory. Le roman est vraiment sympa. Clairement une histoire de zombies, mais avec un angle totalement différent. A découvrir. Par contre, je suis toujours dans ma lecture -BAM! BAM! Je viens de griller deux joker d'un coup pour non respect des délais- ça me plait vraiment, mais je suis hypra lente pour le moment.
Donc mon avis viendra plus tard. De mon côté, j'avais aussi préparé son incursion dans le challenge Halloween, avec la lecture du tome 7 de l'Epouvanteur de Joseph Delaney. Une série qu'elle suit toujours avec plaisir, si je me repère au nombre d'étoiles qu'elle lui attribue. Sa chronique est par ici!


October debuts...


❢ En guise d'ouverture de notre sélection, et pour fêter dignement ce premier mois d'automne, je lui avais posté l'indémodable Francisss Cabrel avec son Octobre -Euh pas ma came du tout, je suis en plein dans l'ironie, les fan de Cabrel vont me détester mais c'est pas grave, et c'était via un super montage video made by Pupuce... je te laisse deviner j'ai pas envie de polluer cet article. Tenons compte des feuilles qui tombent et de cette ambiance un peu feutrée de ce début d''automne et en vue de se préparer à une saison hivernale au coin du feu -même si on n'a pas de coin du feu mais juste des radiateurs- j'ai décidé de l'envoyer au fond du trou du lapin pour un voyage onirique et illustré d'une main particulière...


Alice au pays des merveilles, 

Lewis Carroll, illustré par Benjamin Lacombe




❢ Alors heureuse, est-elle?

Héhé, bien joué ! Me voilà moi aussi plongée au cœur d'Halloween ;) ... et dans un livre illustré ! Bon choix 🌰🎃
De son côté, elle a aussi jeté son dévolu sur un livre de ma -monstrueuse- Pile A Lire. Je suis assez gâtée je pense. C'est un beau mois qui s'annonce... Je suis sûre que tu brûles de savoir ce qu'elle m'a choisi... enfourche ton balais et vole jusqu'à chez elle!





mardi 12 septembre 2017

Double Dexter - Jeff Lindsay

TITRE : Double Dexter (Dexter #6)
AUTEUR : Jeff Lindsay
Points - 2013
432 pages










Un résumé ou mon couteau?


❢ D'habitude, Dexter fait les choses bien. Mais l'impensable se produit : alors qu'il règle son compte à un tueur d'enfants, un témoin le surprend. Dexter n'en dort plus : il s'est fait doubler par plus fort que lui ! Son rival le menace, l'imite, prétend l'égaler... et va jusqu'à lui faire endosser des meurtres qu'il n'a pas commis ! Exclu de la police, Dexter ne peut compter que sur lui-même.


Et mon avis, je vous le tranche?


❢ Je continue notre petit bonhomme de chemin avec la série Dexter de Jeff Lindsay. Je dis "notre" parce que je la lis en compagnie de mon binôme Acr0 -on fait plein plein plein de trucs de livres ensemble, c'est gai!. Une Lecture Commune, c'est sympa. On découpe le livre en parties, on lit une partie à la fois -l'une attend la plus lente- on discute, on échange, on casse du sucre -enfin surtout moi pour le coup. Parce que là je dis NON!
NON Jeff! Déjà lors du tome précédent, j'avais déjà mis un holà. Je ne m'étais pas spécialement ennuyée, mais ce n'était pas non plus fiesta carnaval. Mais alors pour ce sixième volume... c'est dans la sueur et le sang que je l'ai lu et terminé.

❢ Allons bon, c'est vrai qu'on pourrait se demander pourquoi je m'inflige tant de souffrance. De un, parce que j'aime bien ces échanges avec mon copilote. De deux, parce que je suis -j'étais- quand même curieuse de voir comme la saga était traitée sur papier par rapport à la série télé. Bref, des manies dont je pourrais me passer vous aller me dire.

❢ Pour en venir à ce tome numéro 6, on retrouve notre sérial killer préféré (hum) aux prises avec deux problèmes. D'une part, il s'est fait repéré par un témoin. D'autre part, sa vie de famille est vacillante, Rita ne préparant plus le repas... WHAT! Okay, le gars veut s'intégrer, mais c'est quand même fort fort macho toussa. La gonzesse à la cuisine, et si elle ne le fait plus, c'est la fin du monde. Surtout que Dexter est assez bien dirigé par son estomac et qu'on dirait qu'il ne sait rien faire de lui-même.
Passons. Déjà que j'avais du mal avec Rita, dans cet opus, je suis vernie. Elle me soule vraiment en fait. Le personnage est vraiment agaçant, ne sachant pas exprimer un sentiment envers son mari, ne sachant pas s'exprimer tout court -lui faire dire une phrase entière est un véritable chemin de croix. Du côté de Débra, qui était un personnage également irritant à mes yeux, pas de souci. Elle est quasi inexistante. Elle mène son enquête policière -enquête qui est vite mise de côté pour se centrer sur les états-d'âme du héros- et n'intervient pas des masses.

❢ Côté intrigue, c'est là que le bât blesse. J'ai vraiment trouvé que les ficelles étaient à peine mêlées. Au début de la série, il me semblait que les deux intrigues -policière ET vie de Dexter- était quelque peu "fouillées". Là, tout est étalé sous nos yeux et on ne se pose même plus de question. Le déroulement est complètement téléphoné et la résolution du problème abracadabresque. De plus, Lindsay nous mène en bateau et tire des lignes et des phrases, sensées faire avancer le schmilblick, mais qui n'apportent vraiment rien à l'histoire. En gros, il fait comme moi en ce moment, il passe par 4 chemins et blablate en tous sens -quoique perso, depuis le début j'ai crié au scandale.


❢ En bref, alors que cette série était un gentil divertissement qui piquait ma curiosité au niveau de la comparaison livre/télé, je me suis surprise à m'ennuyer ferme pendant de longs passages. Sans scrupule, je me suis prise au jeu de la lecture en diagonale, ça va plus vite pour faire défiler les pages. Encore heureux qu'il me restait ces moments d'échanges avec Acr0, où je pouvais déverser toute ma déception et mon énervement face à cette perte de temps -j'aime pas trop dire ça, parce que l'auteur a quand même pris le temps d'écrire, mais bon. Tout est écrit comme si l'auteur n'avait pas forcément la moindre idée d'un canevas un tant soit peu travaillé et tordu. On dirait qu'il a écrit son intrigue comme je vous parle, au fur et à mesure de l'écriture. Un peu comme s'il était au bout de son imagination. Il reste un tome, et j'avoue que je ne suis franchement pas sûre de me plonger dedans...sauf peut-être pour terminer le jeu dans lequel je me suis lancée -Acr0 me souffle à l'oreille qu'un tome 8 serait sorti en VO... j'espère bien que non.

Par contre, si tu veux un avis sans doute un peu moins cassant que le mien, je t'invite à aller faire un tour du côté de chez ma copine -quoique... elle peut-être aussi fort piquante quand elle veut.


Les vieilles chroniques :





jeudi 7 septembre 2017

Coeurs artificiels - Laura Lam

Titre : Coeurs artificiels
Auteur : Laura Lam
Le Livre de Poche - 14/06/2017
504p.





Vous prendrez bien un résumé avec votre thé?


❢ Dans un futur plus ou moins proche ou lointain. Taema et Tila, 16 ans, sont soeurs siamoises. Elles vivent dans une secte refusant la technologie. Elles sont néanmoins contraintes de fuir le "foyer". Leur coeur défaillant ne peut leur permettre de continuer à vivre et elles doivent subir une intervention chirurgicale et être séparées. 10 ans plus tard, on les retrouve à San Francisco, chacune avec un nouveau coeur artificiel. Toujours aussi proches, elles ont quand même pris des chemins un peu différents. L'une travaille dans une entreprise scientifique, l'autre est serveuse. Le point de départ est donné le jour où Tila débarque chez Taema couverte de sang. La technologie aidant, Tila est très vite interceptée par la police et mise en prison. Taema va tout faire pour sauver sa soeur.


Et mon avis, je vous le trempe?


❢ Laura Lam nous entraine dans un univers futuriste, de Science-Fiction, où deux sociétés s'opposent: l'une qui a continué à évoluer technologiquement parlant, l'autre prônant le retour à tout ce qui existait avant 1960. Entre Inception, Le cinquième élément, et La Plage d'Alex Garland, Laura Lam propose une aventure plutôt haletante au premier abord, mais qui me laisse un peu mi-figue, mi-raisin.

❢ Tout d'abord, j'ai été plutôt emballée par l'idée de l'intrigue. La manière dont les choses se mettent en place, la découverte de la secte et du nouveau monde. J'ai aussi beaucoup accroché à la structure du récit. D'un chapitre à l'autre, l'auteur nous fait passer de la voix d'une soeur à celle de l'autre. Ainsi, on découvre progressivement les deux univers. D'une part avec l'enquête "actuelle", d'autre part avec le récit à propos du passé. Les éléments s'emboitent petit à petit à donne à lire un intrigue intéressante.

❢ Maintenant, j'ai quelque réserve au niveau du rythme du récit. J'ai trouvé certains passages "du moment présent" tirant un peu en longueur et conférant une certaine inégalité au récit. Alors que les parties de Tila -la jumelle enfermée- sont plutôt bien rythmées, et où on écoute une jeune femme dynamique et déterminée, j'ai trouvé que les parties de Taema -la jumelle libre- étaient quelque fois répétitives, notamment par rapport aux états d'esprit de cette héroïne. J'ai beaucoup moins accroché à son caractère et à sa personnalité. Petit bémol également au niveau de la compréhension et cohérence de certains éléments de l'intrigue. J'avais quelque fois l'impression qu'on faisait compliqué alors que pouvait faire simple, sans que cela soit forcément justifié -l'histoire et le fonctionnement des différentes drogues exutoires sont un peu "ardus" à comprendre, cela aurait pu être expliqué au départ plus clairement.

❢ En bref, au delà des petits bémols, j'ai quand même passé un bon moment de lecture. J'ai vraiment bien aimé me plonger dans cet univers futuriste et suivre le rapport de force entretenu entre les deux types de civilisation. Je pense que l'intrigue aurait pu aller plus loin dans le développement de cette partie du récit. Il y avait matière à raconter. Le style de l'auteur était agréable à lire -même si j'avais plus de mal avec l'une des deux voix- et je pense que ce livre peut vraiment convenir à un public jeune - je me suis posé la question à plusieurs reprises sur la tranche d'âge du public cible. Une plutôt bonne dynamique de lecture, un suspense soutenu... Une bonne lecture divertissement. Note : l'article wikipédia (en) laisse à penser qu'il s'agit ici d'une série et qu'un autre tome est sorti en juin 2017 en VO. A creuser!