Google+

mercredi 17 avril 2013

Journal de bord# #4 avec de la nouveauté dans le dedans

Cher journal,

Tu as peut-être remarqué que tu as changé d'habits.
Adieu guenilles de vieille souillon! Aujourd'hui tu as reçu une robe signé Dior Eskilax.


Ting, ting, ting.... (ceci est une inauguration)
C'est donc avec un certain plaisir et un plaisir certain, que je vous présente aujourd'hui le nouvel habillage de mon humble demeure virtuelle. Au menu, une jolie bannière personnalisée, des petites illustrations, un nouveau nom et un nouveau système de notation!

Mais tout cet apparat n'aurait pu être possible sans la pression réalisée par mon jumeau et néanmoins ami Eskilax. Visiteur régulier, il m'a suggéré de personnaliser un peu plus ce blog. Et comme il le trouvait moche (oui, moche, c'est ce qu'il a dit pour du vrai IRL!), il s'est même proposé de faire un truc sympa (et comme c'est son métier...). Ma mission a été de scanner tous mes Marques-Ta-Page. Ensuite, il s'est mis au travail, s'inspirant de ma personne (oui ça fait très pédant de se prendre pour une muse, et alors :-) ) pour en ressortir quelques trucs distinctifs.

Je ne suis pas très douée pour les bla-bla (chhhtttt dans le fonds, qui ricane!?) et donc, je pense que c'est le moment où je lui dis "Merci"!

J'espère que vous trouverez cet endroit agréable et que vous y passerez souvent... (Oui, oh ça va, je sais que je dois être un peu plus assidue...)


Nouvelle illustration de la notation, le Rock Level (qui va toujours de 0 à 5 en passant par les demis).





mercredi 3 avril 2013

Sans âme - Gail Carriger


Livre de Poche, avril 2012, 425p.
Sans âme est le premier tome de la série "Le protectorat de l'ombrelle" mettant en scène Miss Alexia Tarabotti.

Mais c'est aussi ma première lecture dans le cadre du défi ValeriAcr0. Choisi par ma comparse, ce livre trainaillait depuis près d'un an dans ma PAL. Découvert, notamment sur son blog, l'année dernière, il me le fallait ab-so-lu-ment! Puis bon, on sait ce que c'est... compulsion quand tu nous tiens. Bref, j'ai enfin mis les pieds dans cette nouvelle série.

Sans âme c'est un voyage dans Londres à l'époque victorienne. Enfin pas tout à fait le Londres que l'histoire a connu, mais une version un peu différente. Dans ce Londres-ci les humains frayent avec les loups-garous, vampires et autres créatures nocturnes. Mais ils sont également témoins d'inventions plutôt abracadabrantes. Entre uchronie et steampunk, Gail Carriger nous invite dans un voyage assez fun!




Et ça parle de quoi?

Alexia Tarabotti vit à Londres avec sa famille. Enfin sa quasi-famille : son père est mort et sa mère s'est remariée et a deux filles avec son nouveau mari. Vieille fille (elle a quand même 26 ans!), elle fait difficilement sa place au sein de cette tribu, tellement elle est différente des autres membres de sa famille. Les origines italiennes héritées de son père ne passent pas inaperçues, et dans la bourgeoisie du XIXème, le teint hâlé fait pâle figure.
N'ayant pas sa langue dans sa poche et passionnée de science, Alexia a le don d'attirer l'attention à l'insu de son plein gré... et ce n'est pas la mort d'un vampire n'appartenant à aucun nid connu de Londres et environs qui va faire taire cette réputation.
Lord Maccon, un beau loup-garou écossais, dépêché pour enquêter, va croiser la route de la vieille fille. Etincelles garanties! Ce n'est pas parce qu'elle n'a pas d'âme que ce dernier va tolérer qu'elle mette le souk!


Et j'en pense quoi?


Gail Carriger, auteur américaine, propose un roman steampunk plutôt accessible au grand public. Soupoudré d'uchronie et de bit-lit, déglacé à la romance, ce récit n'est vraiment pas désagréable à lire.
Les personnages sont hauts en couleurs. Que cela soit les personnages principaux : Alexia et Lord Conall Maccon; ou les personnages secondaires, tels que la meilleur amie Miss Ivy Hisselpenny; le vampire flamboyant Akeldama, ou la famille Loontwill; chacun apporte sa petite touche particulière et participe à l'ambiance du récit. En quelque sorte, un peu caricaturaux, mais ça ne m'a pas gêné dans ma lecture. C'est un livre léger.

Côté intrigue, je pense qu'elle est plutôt bien ficelée. Même si certaines choses sont prévisibles, je me suis laissé balader à travers les aventures d'Alexia Tarabotti. De nombreux rebondissements rythment tout le récit. On n'a pas vraiment le temps d' s'ennuyer.

Le style de Carriger est également agréable à lire. Dès les premières pages, elle entre dans le vif du sujet. Alors au départ, ça peut paraître déstabilisant quand on n'est pas familier du style fantastique, mais ça permet d'être immédiatement dépaysé.
Son écriture est simple, fluide et elle alterne dialogue et introspection de manière à conserver un bon rythme de lecture. Pas de description infinie, ni de dialogue sans intérêt, un bon dosage.


Au final, j'ai passé un agréable moment de lecture, malgré la pointe (grosse pointe) de romance à la manière bit-lit que Carriger intègre à son intrigue (je ne suis pas contre, mais bon faut pas non plus que ça soit prétexte et que ça ne serve pas du tout l'histoire. Sinon autant faire du Harlequin). Une série divertissante que je vais sans doute continuer (quand les tomes sortiront en poche).



mardi 2 avril 2013

Défi ValériAcr0 #2 (avril 2013)

Il y a un mois, ma copinaute Acr0 m'incitait à me lancer dans un nouveau défi. Il n'a pas fallu me prier bien longtemps. Je trouvais l'idée terriblement sympathique (d'ailleurs, elle vient de chez d'autres : Ane VS Papillon), à savoir qu'il s'agit de piocher dans la PAL de l'autre pour lui choisir un livre à lire pendant le mois.
Pour le nom, pas besoin d'aller chercher bien loin pour avoir une idée de génies!
C'est ainsi qu'est né le "GRAND DEFI VALERIACRO DE L'ANNEE"

Oh gosh! et en plus de ça, ce défi a son propre merveilleux logo! Réalisé de mains de maître par Acr0.


Et là, c'est la deuxième édition.

On a commencé notre petit défi en mars, où Acr0 m'a choisi Sans âme de Gail Carriger (ma chronique va viendre... avant le 5 sinon ça sera pénalité!); et j'avais choisi Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes pour Acro (qui est à jour avec sa chronique, elle au moins).

Pour avril, j'ai hésité entre plusieurs titres. Mon choix s'est finalement porté sur.... (tatatatatatatata):
Stardust de Neil Gaiman.

D'abord parce que je l'avais déjà lu, et que j'avais envie d'avoir l'avis d'Acr0 sur cette lecture (perso, j'ai bien aimé le début, puis je me suis un peu ennuyée à partir du 2/3).
Ensuite, parce qu'il y a des fées dans le dedans, et que la féérie, c'est sympa quand il fait froid.
Enfin, parce qu'il y a une adaptation ciné, et qu'elle pourra faire un combo en (re)découvrant également le film.

Sa réaction à chaud : "Parfait, le seul Gaiman dans la PAL qui me reste à dévorer. J'avais repoussé à chaque fois, prétextant que c'était un livre idéalement petit pour être emmené en vacances... Alors qu'il n'est jamais parti avec moi. Et hontàmoi, j'ai vu l'adaptation sans avoir lu le livre en premier (mais j'en garde de très bons souvenirs)."


Pour savoir ce qu'elle a choisi pour moi en avril... faut cliquer sur ce lien direct vers son blog.